La Baie des Singes

Salle de spectacles pluri-indisciplinaire

à COURNON D’AUVERGNE

Suivez la vie de la Baie Des Singes en vous inscrivant ici.

Ainsi, vous serez informé par email de toute nouvelle actualité !


 

 

L’Édito de Chraz Printemps Eté 2014

 

Quel est l’idiot qui a dit « on ne change pas une équipe qui gagne » ? Sûrement un conservateur haïssant le progrès ! Les plus malins d’entre vous ont pu le constater : l’équipe gagnante de votre mini-Zénith préféré varie au fil du Mercato de la culture, ses joueurs changent, comme dans tous les sports collectifs du monde, et ça ne l’empêche pas d’être toujours la meilleure ! De l’ASM au Clermont-Foot en passant par le PSG, la Baie, l’AS Royat Football et d’autres équipes moins prestigieuses, on s’en rend compte saison après saison : la seule chose qui rassemble les supporters… euh… les spectateurs, et pour laquelle ils sont prêts à mourir… euh… à venir, c’est le maillot !

Par exemple, quand en 2013, Philippe, notre Laurent Blanc à nous, a choisi le cyclisme, quelques ultras du Stade… euh… de la Baie des Singes ont été perdus, mais aujourd’hui le puzzle s’est reformé. Ce manque cruel d’entraîneur a été compensé par une réorganisation en 5-0-0 : cinq avants et personne au centre ni à l’arrière. Profitant d’une promo, la Baie a acheté Claire, une ancienne joueuse de Cébazat sans agent et libre de tout contrat, on l’a collée à l’avant-centre, et une fois ce transfert effectué, l’erreur est redevenue juste. Greg et Jenny peuvent continuer à attaquer les gaillards d’avant ou d’après au bar, Lionel peut attaquer la comptabilité d’avant dépôt de bilan (je déconne, vous pouvez sortir de sous la table), Franz la programmation d’avant-garde (la preuve, j’étais dedans), et Christophe Alévèque, Gustave Parking, Azimuth et Dau et Catella peuvent revenir, comme avant ! Alors… ?

Un jour où je repensais à l’adage de Pierre Dac : « Un homme a son avenir devant lui, et il l’aura dans le dos chaque fois qu’il fera demi-tour », j’ai relu quelques anciens éditos, du temps où on évoluait encore en équipe nationale. On en a vu passer, des rois du dribble : Philippe, Virginie, Arnaud, Clément, Yves, Bubu, Yolande, Géraldine, Armelle, Sylvain, Tiphaine, sans qui on ne serait jamais montés en 1ère division. Ils mouillent aujourd’hui leur maillot à Clermont, Paris, Bordeaux, en Bretagne ou ailleurs, mais sans eux, on n’aurait jamais eu aucune chance de remporter la coupe.

Disparus Brian Jones, Jim Morrison, Janis Joplin, Buddy Holly, mais le rock’n roll est éternel, comme Gainsbourg !

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermes
La Baie des Singes
6 avenue de la République
63800 Cournon d'Auvergne

T. Réservation :
04 73 77 12 12

reservation.bds@orange.fr